Ce soir, on vous met le feu!

En images,Les spectacles,Non classé,Photos,Rencontres 25 novembre 2013 16 h 19 min

Extrait de « Le Feu « , I AM

 

 

 

 

 

 

Je vais vous faire un aveu: avant de venir à cette soirée, je suis passé chez ma voyante. Des amis m’avaient invité à voir le match de l’équipe de France, alors j’ai hésité avec le tournoi d’impro : « normal ! ». En plus, il paraît qu’il y avait la petite Mia qui venait à la soirée foot pour me voir. Elle est célibataire, bien sûr.

Donc, je vais voir madame STELLA et elle me raconte que les astres sont contre l’équipe de France et que, si j’ai l’intention de passer une très très bonne soirée, il faut aller au tournoi d’impro. Et vous me croirez ou pas, mais quand je suis arrivé dans la salle, les lumières des projecteurs faisaient reluire les maillots déjà transpirants des joueurs. Ils étaient tous près à rentrer sur le ring au péril de leurs mots. L’ambiance était brulante d’envie, le public scandait les noms des gladiateurs comme au temps de Jules César. A vous couper le souffle.

La première période commence avec une attaque des « Nonsens » grâce à un péplum, dont la cité accueille le  dernier sage du nom de Prépuce qui déclare qu’il faudrait mieux faire l’amour que la guerre. S’en suit un appel de balle par nos amis suisses qui lors d’une soirée costumée bavent sur l’un des leurs, mais l’ambiance tourne au drame quand ils se rendent compte que ce dernier était là, caché derrière son masque de canard. Après ces quelques émotions, une petite page de pub radiophonique où se mélange un monde de délation naturiste à la fête de la nouille. J’ai envie de dire « dantesque » ! C’est sur un hors-jeu sifflé par l’arbitre que la période reprend car l’un des joueurs de la LIP est tombé enceinte de façon imprévue et refuse la péridurale. C’est alors que les Kremlimpro reprennent l’avantage avec un enchainement de dribbles où les aveux fusent dans tout les sens : « c’est pas mes cheveux ! » ou des « je porte ton slip ! ». Ce qui aboutit à une colocation « pilositocompatible et épilotractécompatible » : c’est donc le but !!!!!!

J’utilise mon vieux mouchoir en tissu porte chance pour éponger mon front encore dégoulinant de plaisir devant la ténacité des combats.

La période se finit par une combinaison des 4 équipes qui avancent, ensemble, dans une rame de métro où il ne faut surtout pas lâcher la barre de la main, et puis j’apprends par la même occasion qu’il paraît que c’est mieux devant, dans le train.

Après une restauration bien méritée, la seconde période embraye rapidement par un corner somptueux tel une étoile filante qui pénètre dans l’atmosphère, avec une comédie musicale reprenant tous les dénouements du célèbre film de James Cameron « TITANIC ». J’ai donc dû ressortir mon mouchoir fétiche pour essuyer mes larmes. De l’art, je vous dis ! La soirée se clôtura  par une Panenka des étoilés de la soirée qui nous ont permis de revivre le vol 804 en nous servant du whisky, des icebergs, et bien sur de l’amour, car tout se finit bien dans un téléfilm de M6.

 Florian

 

Repondre

required

required

optional