Dernier Cariatides de 2012

En images,Les spectacles,Photos,Quintet 8 janvier 2013 10 h 10 min
Une des choses les plus importantes à savoir, si vous n’êtes jamais venus voir Kremlimpro aux Cariatides, est d’arriver en avance. Et là, autant vous le dire tout de suite, ce dernier mercredi de novembre, ce n’est pas mon cas. Six minutes de trop dans la circulation parisienne, et l’escalier qui mène à la petite salle voûtée est déjà plein de spectateurs qui tentent, tant bien que mal, d’apercevoir la scène. Donc en guise de résumé de la première improvisation, nous retiendrons un deuxième conseil précieux, le Punch Planteur servi au bar est toujours bien préparé.
 
Finalement au prix de multiples contorsions, j’assiste enfin, moi aussi, au début du spectacle. Une épopée épique à travers la jungle, où nos aventuriers de l’impro, en quête du kangourou d’or, terminent  face à un taxidermiste autochtone plus hilarant que menaçant  !! Sur la même lancée nos improvisateurs nous montrent, exemples à l’appui, tout ce qu’il ne faut pas faire dans une voiture: Ainsi l’amour à plus de 3 dans une Renault 5 et le sous-marin sur les cotes normandes remportent l’unanimité auprès du public. C’est ensuite « la bedaine » du public, qui nous emmène dans une ambiance polar où un policier qui est le père du fils d’une moldave se retrouve accusé lors d’un procès ! Puis vient une fameuse improvisation sur les routiers avec une réplique culte lancée dans la Cibi :  » Ouais c’est bon ! c’est propre sur le grand ruban! » 
Enfin c’est en chanson que nos improvisateurs terminent cette première partie, surement influencés par les déboires de L’UMP, puisqu’ils nous laissent sur un refrain brûlant d’actualité : « Est-ce lui ? ou Est-ce l’autre ? Je n’en sais rien. » 
    
Entracte, le public regagne le bar, sourire aux lèvres, gagné par la chaleur communicative de nos improvisateurs. Confirmation du conseil numéro 2, j’adore l’orange, c’est frais…
 
Reprise du spectacle, toujours sur un rythme très soutenu, les improvisations s’enchaînent. Passant de Flavio le prof de zumba déjanté, à Renée et sa meilleure amie, les deux dernières membres du club des épouses d’un petit village de Bretagne. S’ensuit une intrigue entre l’inspecteur Paulson et Salvatore Galbeni, le saltimbanque aldéhyde, sur fond de roman noir. Instant d’émotion lorsque, Yoan, un phasme , sacrifié par son propriétaire, permet de raviver la flamme de celui-ci pour Madeleine sa bien aimée. Mais l’hilarité générale regagne rapidement les spectateurs, avec l’interprétation d’un serveur de restaurant gastronomique, qui propose à un petit couple d’amoureux, des « coquillettes au beurre et son emmental râpé » accompagnées  »d’eau municipale ». La soirée se clôture finalement sur une comédie musicale dont on retiendra la chorégraphie libre. 
 
Envie de découvrir ce spectacle d’impro ? Alors surtout ne faites pas comme moi et suivez mon dernier conseil : Réservez vos places gratuitement à l’avance sur Billetreduc.com ;-)

Repondre

required

required

optional